Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » (Entretien)

1032

Breizh Info – Les Bobards d’Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés lundi 14 juin 2021 à Paris. Au lendemain de cette cérémonie, et pour dresser un bilan de l’actualité récente, nous avons interrogé Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation qui a récemment publié le Manuel de lutte contre la diabolisation (dans la collection « Cartouches » de l’Institut Iliade, à La Nouvelle librairie, 7 €)

Breizh-info.com : Vous avez récemment évoqué l’hypothèse, que vous jugez positive, d’une candidature d’Éric Zemmour à la présidentielle. Pour quelles raisons ?

Jean-Yves Le Gallou : Pour trois raisons.

1 – D’abord, pour que les vraies questions soient abordées sans faux-semblants lors de l’élection présidentielle : qui d’autre que Zemmour utilise les vrais mots (Grand Remplacement, islamisation) pour décrire le réel ? Qui d’autre que Zemmour inscrit son discours aujourd’hui – et peut-être son action demain – dans une perspective de défense de la civilisation et de préférence pour l’expression française de la civilisation européenne et chrétienne.

Zemmour réhabilite la – le – politique qui ne peut se réduire à des coups de com et à l’élevage de chats.

2 – Sur un plan électoral, Zemmour pourrait œuvrer à la recomposition du paysage politique en offrant un espoir à un triple électorat disponible :

– les souverainistes, un peu orphelins de leurs chefaillons ;

– les LR qui ne peuvent se résoudre à la dérive macroniste de leurs dirigeants et de l’hyperconformisme de leurs candidats potentiels (Pécresse, Bertrand) ;

– les abstentionnistes qui partagent beaucoup de points de vue du RN mais qui font un blocage sur l’ex-FN ou sur Marine Le Pen.

D’un point de vue plus sociologique, une candidature Zemmour apparaîtrait complémentaire de celle du RN : plus séduisante pour les CSP +, les classes âgées mais aussi tous les jeunes activistes des réseaux sociaux.

3 – Stratégiquement, une candidature Zemmour pulvériserait « le front républicain », magouille politique et bazar idéologique responsable depuis 40 ans de l’impuissance politique de la droite et à l’origine du chaos migratoire et donc du chaos sécuritaire.

(…) Lire la suite sur Breizh Info