Interpellations illégales à Paris ?

466

Le grand nombre d’interpellations « préventives » effectuées par la police ont été vivement critiquées par des avocats dimanche.

« On a interpellé des gens qui voulaient simplement aller manifester. (…) Lorsqu’on interpelle des gens qui n’ont rien fait, simplement parce que l’on considère qu’ils ont des intentions dangereuses, on change de régime, on change de paradigme », a expliqué sur Me Arié Alimi, avocat au barreau de Paris et membre de la Ligue des droits de l’homme (Franceinfo).

Un autre avocat considère que les interpellations opérées dès samedi matin s’apparentent davantage à « un outil de dissuasion vis-à-vis de la population française ».  « A ce compte-là, on aurait pu interpeller tous les manifestants qui étaient à Paris hier. Nous sommes toujours en démocratie mais c’est une dérive autoritaire du gouvernement à laquelle on a assisté », a ajouté Me Bitton.