Hérault. Une rallonge de 2,7 millions d’euros pour l’accueil de clandestins dans le département ?

812

Montpellier  lundi 25 mai, les élus du Conseil Départemental de l’Hérault sont appelés à voter une nouvelle subvention d’un montant de 2,7 millions d’euros à l’association Coallia en charge de l’accueil des mineurs clandestins dans le département.

Des millions d’euros pour l’accueil de clandestins dans l’Hérault

Les finances du Département de l’Hérault sont dans un état catastrophique en raison du confinement. Une situation particulièrement alarmante, au point que son président, Kleber Mesquida (PS), a annoncé fin avril que sans un plan d’urgence de l’Etat, la collectivité serait dans l’incapacité de verser les salaires de ses agents et les allocations du RSA à partir du mois de novembre.

Mais cette crise ne semble pas du tout impacter la gestion de l’accueil des mineurs clandestins dans le département. En effet, après un premier vote d’un budget de 339 000 € pour le confinement de ces mineurs non accompagnés (MNA, ex mineurs isolés étrangers) en avril dernier, le Conseil Départemental de l’Hérault devra voter un supplément de 2 731 682 € ce lundi.

Une rallonge qui s’explique par l’ouverture de nouveaux centres d’accueil pour ces clandestins. Si le premier budget ne concernait que deux centres d’accueil, celui du Grain de Sel à Palavas et celui de l’hôtel Bellagio à Montpellier, trois nouveaux centres ont été ouverts depuis, aux Lutins Cevenols à Saint-Bauzille-de-Putois, à l’hôtel « Côté Green » à Juvignac et à l’hôtel « Les Châtaigniers » à Vendargues. En tout ce sont 315 migrants qui sont accueillis dans ces structures et cela jusqu’au 30 septembre.

Dans un communiqué de presse, le Rassemblement National a dénoncé « une politique cynique qui incite des milliers de miséreux à prendre des risques pour venir en France par tous les moyens. Cette gabegie bénéficie à des réseaux pro-migrants gauchistes qui vivent ainsi d’argent public dépensé avec d’évidentes arrières-pensées clientélistes ».