Harcelée et menacée sur les réseaux sociaux, Mila fustige la lâcheté de son pays : «Je suis abandonnée par une nation fragile et lâche»

4257

RT – Interrogée sur TF1, Mila, la jeune femme harcelée et menacée sur les réseaux sociaux pour avoir tenu des propos très critiques envers l’islam, a fustigé la lâcheté de son pays en précisant qu’elle se voyait peut-être morte «dans cinq ans». Interrogée le 13 juin dans l’émission Sept à huit diffusée sur TF1, Mila, la jeune femme harcelée et menacée sur les réseaux sociaux pour avoir tenu des propos outranciers envers l’islam, a fustigé la lâcheté de son pays en précisant qu’elle se voyait peut-être morte «dans cinq ans».

A l’occasion de cet entretien, Mila a regretté le fait qu’elle soit «prisonnière dans son propre pays» et dénoncé «une nation fragile et lâche», se disant pourtant persuadée que «son pays n’était pas comme ça». La jeune femme a poursuivi en expliquant qu’elle voyait «la lâcheté partout autour [d’elle]. Personne ne fait rien parce que les gens ont peur», a-t-elle déclaré, fustigeant la majorité silencieuse qui la soutient mais qui ne fait rien.

(…) RT