Guerre du Yémen: les séparatistes déclarent un régime autonome dans le sud du pays

394

Les séparatistes du sud du Yémen ont déclaré l’autonomie, rompant ainsi un accord de paix signé en novembre avec le gouvernement reconnu à l’international. Le Conseil de transition du sud (STC), basé à Aden, a déclaré l’état d’urgence, affirmant qu’il allait gouverner la ville portuaire et les autres provinces du sud. Le STC est soutenu par les Émirats arabes unis (EAU)

Le gouvernement yéménite, soutenu par l’Arabie Saoudite, a mis en garde contre « des conséquences dangereuses et catastrophiques ». « L’annonce par le soi-disant conseil de transition de son intention d’établir une administration du sud est une reprise de son insurrection armée… et une annonce de son rejet et de son retrait complet de l’accord de Riyad », a déclaré le ministre des affaires étrangères Mohammed Al-Hadhrami dans un communiqué.

Une coalition dirigée par les Saoudiens lancé en 2015 une intervention militaire pour soutenir le gouvernement yéménite, après que les rebelles houthis se soient emparés de la capitale Sanaa. Les EAU sont membres de la coalition mais soutiennent les séparatistes du sud.

En août dernier, le STC a pris le contrôle de la capitale temporaire du gouvernement, Aden, après avoir accusé l’administration de mauvaise gestion.

BBC News