Grèce. Un nouvel édifice religieux vandalisé par des migrants à Lesbos

356

En Grèce, les profanations d’édifices religieux commises par des migrants se poursuivent. À Lesbos, une nouvelle église a été vandalisée.

Une nouvelle chapelle vandalisée à Lesbos

Sur l’île grecque de Lesbos, la cohabitation entre la population autochtones et les migrants devient de plus en plus difficile. Des migrants vivant dans des camps surpeuplés dont le principal et le plus tristement célèbre est celui de Moria. C’est dans ce secteur qu’un grand nombre d’exactions commises par des immigrés extra-européens en situation illégale ont été commises. De l’attaque d’églises et de chapelles en passant par la destruction de milliers d’oliviers, sans oublier les affrontements à répétition entre bandes de migrants et ceux ayant volontairement toussé sur les forces de l’ordre durant la pandémie de Covid-19… (Lire la suite sur Breizh Info)