Gilles-William Goldnaldel : « Macron s’est conduit en idéologue concernant la fermeture des frontières, il a cru être intelligent et drôle en disant qu’un virus n’avait pas de passeport. Un porteur de virus a un passeport. » (Vidéo)

538

Gilles-William Goldnaldel : « Concernant la fermeture des frontières, Macron s’est conduit en idéologue. Il a estimé que c’était un très mauvais signal. Il a cru être intelligent et drôle en disant qu’un virus n’avait pas de passeport. Un porteur de virus a un passeport. »»