Gestion «maladroite» à 22 000 euros ? Six mois de prison avec sursis requis contre un député LREM

364

Le tribunal correctionnel de Rennes a requis six mois de prison avec sursis et cinq ans d’inéligibilité contre Mustapha Laabid, député LREM, pour abus de confiance. En cause : une ardoise de 22 000 euros laissée à l’association qu’il dirigeait.

Poursuivi pour abus de confiance, le député La République en marche (LREM) d’Ille-et-Vilaine, Mustapha Laabid, a reconnu le 3 juin devant le tribunal correctionnel de Rennes une gestion «maladroite et approximative» des fonds de l’association qu’il présidait, tout en récusant toute volonté d’enrichissement personnel. Le parquet a requis six mois de prison avec sursis et cinq ans d’inéligibilité.

Agé de 50 ans, Mustapha Laabid est soupçonné d’avoir utilisé à des fins personnelles des fonds du collectif Intermède, association d’insertion professionnelle dans les quartiers défavorisés, financée uniquement par subventions publiques, qu’il présidait jusqu’à son élection en 2017. Une enquête avait été ouverte à la suite d’un signalement, en octobre 2017, de Tracfin, la cellule antiblanchiment de Bercy.

RT France