Gérald Darmanin n’exclut pas d’envoyer les forces de l’ordre contre les « prières de rue » catholiques

1208

Interrogé vendredi sur Franceinfo au sujet des « prières de rue » organisées par les catholiques qui demandent le droit d’assister à la messe pendant le confinement, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a déclaré que « la vie est plus importante que tout ». « Et la vie, c’est de lutter contre le coronavirus. Donc je ne souhaite pas envoyer les policiers et les gendarmes verbaliser des croyants devant une église, évidemment. Mais s’il s’agit d’un acte répété et qui est manifestement contraire aux lois de la République, je le ferai ».

Le Parisien / Lire aussi : Retour des messes : l’État et l’Église se parleront lundi