Gabrielle Cluzel remporte le 3e Prix des lecteurs de la presse française libre de Présent (édition 2021)

200

Pendant plusieurs années, la chronique tenue par Gabrielle Cluzel dans les colonnes de notre confrère Monde & Vie avait comme épigraphe : « Quand les évêques ont des courages de femmes, il faut que les femmes aient des courages d’évêques. » Un court exergue de la religieuse et poète Jacqueline Pascal, cité par Henry de Montherlant.

De courage, Gabrielle Cluzel n’en a jamais manqué. Son essai, « Enracinés !: Nous sommes tous des héritiers », couronné par le troisième prix des lecteurs de la presse française libre, le démontre une fois encore.

Sans complexes et avec une grande liberté de ton, elle déboulonne en quelque deux cents pages les fausses idoles ayant germé sur les décombres de mai 1968. C’est probablement ce courage tranquille que les lecteurs ont voulu plébisciter. Elle se situe ainsi dans la lignée – et ce n’est sans doute pas un hasard – du lauréat 2020, François Bousquet, pour son roboratif essai précisément intitulé Courage ! François Bousquet succédant lui-même pour l’attribution du prix à un homme politique – Jean- Marie Le Pen – auquel le courage n’a également jamais fait défaut. Alors que l’année 2020 a été marquée par le sceau d’une peur paralysante, le succès remporté par le livre de Gabrielle Cluzel a comme un parfum de liberté retrouvée.

Présent