G20 : un milliard pour les afghans

1388

Les talibans ont rencontré pour la première fois, à Doha, lors du G20 extraordinaire et virtuel organisé pour la circonstance par l’Italie, des délégations américaines et européennes.

L’Union Européenne a promis de fournir une aide d’urgence d’un milliard d’euros à Kaboul, afin d’éviter “l’effondrement du pays”. Les pourparlers de Doha, facilités par le Quatar, devraient permettre aux Occidentaux d’aborder des questions telles que la liberté de déplacement pour ceux qui veulent quitter le territoire afghan, l’accès à l’aide humanitaire ainsi que les droits des femmes.

Le  chef du conseil italien, Mario Draghi, a précisé que le G20 envisageait de confier un « mandat général » à l’ONU, afin de superviser la réponse internationale aux problèmes socio-économiques de l’Afghanistan. Selon Mario Draghi, reconnaître l’Afghanistan est prématuré, même si une “implication de la part du pays” est nécessaire pour qu’il bénéficie de l’aide internationale.

Pour le moment, le chef de la diplomatie talibane, Amir Khan Muttaqi a appelé Washington à établir de « bonnes relations » avec le nouveau gouvernement et à ne pas « affaiblir l’Afghanistan », ce qui équivaut à un appel à l’aide, sans doute provisoire, dû aux circonstances désastreuses.

C.H