Fresque contre les «violences policières» à Stains : le préfet va mettre en demeure le maire de la retoucher

527

Une fresque inaugurée par le maire de Stains jeudi dernier a provoqué la colère d’un syndicat de police.

Le préfet de Seine-Saint-Denis Georges-François Leclerc a annoncé ce lundi après-midi qu’il allait mettre en demeure le maire (PCF) de Stains, Azzedine Taïbi, de retirer la mention « policières » de la fresque où figurent le visage d’Adama Traoré et de Georges Floyd.

Actu17