Evacuation musclée d’une manifestation écologiste à Paris : ouverture d’une enquête préliminaire

570

Des militants ont été aspergés de gaz lacrymogène, certains ont été traînés au sol.

Le parquet de Paris a ouvert lundi 1er juillet une enquête préliminaire pour « violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique », après l’évacuation musclée d’une manifestation écologiste sur le pont de Sully à Paris vendredi 28 juin, a appris le service police-justice de franceinfo. L’enquête a été confiée à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN).

Des images de l’intervention des forces de l’ordre ont été largement partagées sur Twitter : elles montrent des policiers aspergeant abondement de gaz lacrymogènes des militants, participant pacifiquement à un sit-in lors de l’occupation de ce pont du centre de Paris par l’organisation Extinction Rebellion. Né au Royaume-Uni, ce mouvement prône la « désobéissance civile » pour lutter contre le changement climatique.

francetvinfo