Européennes : le long chemin de croix de Nathalie Loiseau

123

Depuis le début de sa campagne, la tête de liste LREM peine à convaincre, plombée les maladresses et les polémiques à répétition.

La route des Européennes est tortueuse pour Nathalie Loiseau. Depuis sa déclaration de candidature « au débotté » face à Marine Le Pen lors de l’Émission politique le 14 mars, la tête de liste de La République en marche (LREM) semble avoir bien du mal à imprimer sa marque en vue du scrutin du 26 mai prochain. L’ancienne ministre des Affaires européennes a multiplié les maladresses, suscitant du même coup de nombreuses polémiques.

Après une première série de couacs au moment de présenter son équipe le 26 mars, Nathalie Loiseau a peiné à convaincre, lors du débat des européennes le 4 avril sur France 2, prise sous le feu des critiques de ses 11 adversaires. Quelques jours plus tard, nouveau coup de boutoir : Mediapart révèle le 22 avril sa présence sur une liste d’extrême droite en 1984, lors de ses études à Sciences po Paris.

L’Express