Europe 1, “Un outil sordide de propagande”

2536

Europe 1, “Un outil sordide de propagande”. Ces propos sans appel ont été prononcés par Pierre-Louis Basse dans les colonnes du Monde pour qualifier la radio dans laquelle il a pourtant longtemps officié. Pour le journaliste, la station a perdu son identité… et si on lit entre les lignes, il est fort probable que les prises de position de la figure montante d’Europe 1, Sonia Mabrouk soit dans le viseur. En effet, Pierre-Louis Basse critique une prétendue inclinaison populiste qu’il compare plus ou moins aux Grandes-Gueules de RMC. Autre cible des critiques, Vincent Bolloré, premier actionnaire de Lagardère que la rédaction d’Europe 1 considère désormais avec amertume comme son patron principal. Il faut dire que l’ascension de CNews, du groupe Canal appartenant à Bolloré doit pousser les médias dans leur retranchement… Une réflexion trop violente pour Pierre-Louis Basse, visiblement resté bloqué en 68.