Etats-Unis : plus d’une centaine d’employés d’un hôpital texan contraints de se faire vacciner sous peine de licenciement lancent une action en justice contre leur employeur

1546

Plus d’une centaine d’employés de l’un des hôpitaux les plus importants du Texas ont lancé une action en justice contre leur employeur, les contraignant à se faire vacciner contre le Covid-19 et prévoyant le licenciement de tout membre du personnel qui refuserait le vaccin.

Alors que le groupe hospitalier Houston Methodist avait donné jusqu’au 7 juin à ses employés pour apporter la preuve qu’ils avaient été vaccinés. Passée l’échéance, une note interne à l’hôpital précise que les récalcitrants sont suspendus deux semaines sans être payés, puis renvoyés s’ils ne se plient toujours pas à l’exigence de l’employeur.

Les 117 plaignants ont estimé que cette exigence était illégale, dès lors que les vaccins n’ont été approuvés par l’administration américaine que dans le cadre d’une procédure d’utilisation d’urgence.

« Nous ne sommes pas contre le vaccin. Nous voulons simplement […] bénéficier de davantage de recherches avant de nous le faire inoculer », déclare notamment une infirmière.

RT