États-Unis : Pfizer et Astra Zeneca accusés de complicité avec le terrorisme

14218

Une cour d’appel américaine a relancé une action en justice contre Pfizer et Astra Zeneca, au motifs que leurs contrats signés avec le gouvernement irakien auraient contribué à financer le terrorisme durant la guerre menée par les américains en Irak. Les laboratoires Johnson et Johnson sont également visés.

Les plaignants reprochent aux dites sociétés pharmaceutiques d’avoir traité différents contrats de matériel médical et produits pharmaceutiques avec le ministère de la santé irakien d’alors, qui était entre les mains d’une milice chiite qui soutenait le terrorisme, lequel a fait de nombreuses victimes dans les rangs américains.

La procédure judiciaire est engagée par les familles de victimes américaines du terrorisme en Irak.

CH