États-Unis : la Cour Suprême s’empare de la loi texane limitant l’avortement

620

C’est le 1er novembre prochain que la Cour Suprême des Etats-unis examinera la loi promulguée au Texas récemment et qui limite la possibilité d’avorter.

La loi texane interdit tout avortement dès lors que les battements de cœur de l’enfant sont perceptibles soit vers la 6e semaine, alors que la jurisprudence de la Cour Suprême permet l’avortement jusqu’à 22 semaines..

La particularité de la loi texane, toujours en vigueur  à l’heure actuelle, est qu’elle confie aux seuls citoyens la responsabilité de porter plainte contre les organisations ou les femmes qui aident à l’avortement illégal, c’est à dire au delà de 6 semaines de grossesse.

Un “dédommagement” est même prévu en cas de condamnation, ce qui fait dire aux détracteurs de cette loi, Biden en tête bien sûr, qu’elle favorise la délation.

Reste à déterminer si l’avortement est  un droit, ou une domination inacceptable du fort sur le faible Les tenants de la WOKE  pourraient peut-être s’emparer de ce sujet de réflexion.

CH.