« Épuration ethnique » : Gilles Platret assume

2100

Le maire LR de Chalon sur Saône, Gilles Platret, avait qualifié « d’épuration ethnique » ce qui se passait dans certains quartiers : « des personnes d’origine étrangère chassant petit à petit les natifs, c’est à dire, les gens originaires du pays, afin de faire de la place à leurs semblables du bloc musulman ».

Le président du groupe LR à l’Assemblée, Damien Abad, s’est dit “en total désaccord” et a sanctionné ces propos qu’il a jugés outranciers. Le maire tient bon et assume ses propos, qu’il a réitérés lors d’un face à face avec le député Aurélien Taché qui, selon une vieille habitude, a décidé de porter plainte contre l’édile.

C.H