En Hongrie, la campagne anti-Soros se poursuit

393

Le gouvernement hongrois a annoncé mettre fin, « comme prévu à l’origine, le 15 mars », à sa campagne d’affichage très controversée accusant le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et le milliardaire et philanthrope Georges Soros d’être des suppôts de l’immigration illégale.

Dans la foulée, le Premier ministre Viktor Orban a fait savoir à l’hebdomadaire allemand Welt am Sonntag, qu’une nouvelle campagne d’affichage commencerait après le 15 mars montrant le vice-président de la Commission européenne et chef de file des socialistes aux élections européennes Frans Timmermans aux côtés de M. Soros.

Eurolibertés