Emmanuel Macron veut intégrer le droit à l’avortement dans la charte européenne

1141

Dans son discours devant les parlementaires européens, le chef de l’Etat a déclaré : « Je souhaite actualiser la charte européenne pour intégrer (…) le droit à l’avortement ». 

Avec cette proposition, qui institutionnalise la pratique médicale, Macron exprime de façon claire son mépris pour les Catholiques et la doctrine de l’Eglise, qui respecte la vie de la conception à la mort.

Il choisit en revanche de satisfaire les revendications féministes les plus radicales.

Lors de son discours programme, Macron a mis sur le même plan le droit à l’avortement et le respect de l’environnement. 

Le respect de la nature, auquel nous aspirons tous, très bien, mais pas le respect de l’embryon, c’est à dire le petit homme, qui lui n’a pas droit à être protégé ni défendu.

Curieuse approche humaniste.

Un Catholique peut-il encore voter pour Emmanuel Macron ?

Breizh-Info

CH