Emmanuel Macron jugé « très convaincant » lors de sa conférence de presse… par 7% des Français !

772

D’après une étude Harris Interactive/Epoka réalisée en partenariat avec RTL et LCI, les Français pensent que l’allocution du président Emmanuel Macron « ne marque pas un changement majeur de politique ». Concrètement : 63% de nos concitoyens n’ont pas trouvé le président de la république convaincant hier soir, tandis que 30% des personnes interrogées l’ont trouvé « convaincant » et 7% « très convaincant ». (Le Figaro)

Les réactions de l’opposition sont unanimes, le grand oral du président aura accouché d’un grand vide, pas de nouveau cap, ni de sérieuses pistes d’économies sur la dépense publique n’a été mise sur la table.

Pour le président de Debout La France, Nicolas Dupont-Aignan, Emmanuel Macron n’a pas compris la colère des Français. Il ne changera pas de cap et l’a d’ailleurs annoncé dès le début de sa conférence : « les fondamentaux des deux premières années doivent être poursuivis et intensifiés ».

Jordan Bardella, le chef de file du Rassemblement National pour les européennes, a expliqué de son côté ne pas avoir compris quelle serait l’application concrète de cette conférence de presse, avant d’ajouter : «Je crains très franchement que la colère des Français ait de très beaux jours devant elle»…

Le patron des Républicains Laurent Wauquiez met en garde : «Aucune piste sérieuse d’économies sur la dépense publique n’a été mise sur la table. Les Français ne sont pas dupes. Ma crainte, c’est que les cadeaux d’aujourd’hui qui sont financés à coups de déficit budgétaire, ça fasse les impôts de demain. Ça ne peut pas être une solution viable».

À Gauche, Jean-Luc Mélenchon (LFI) s’étonne : «Macron sait-il que son discours était censé conclure la crise politique? Il vient de la relancer en se défilant comme il vient de le faire».

Enfin, si l’opposition a immédiatement crié au « flou », les Gilets jaunes n’ont pas manqué de rappeler à l’homme fort de l’Élysée leurs revendications qui n’ont pas été entendues, pas même après plusieurs mois de « Grand débat national »…

Pour Sébastien Chenu (RN), Emmanuel Macron a fait un bras d’honneur aux Gilets jaunes :