Emmanuel Macron et Giuseppe Conte d’accord pour un mécanisme de répartition automatique des migrants en Europe

650

Emmanuel Macron et le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte se sont dit favorables à un « mécanisme automatique » de répartition des migrants dans l’UE, auxquel tous les pays de l’UE devraient participer «d’une façon ou d’une autre» sous peine de se voir infliger des «pénalités financières».

Les deux hommes ont réclamé une gestion «plus efficace» du renvoi dans leur pays d’origine des migrants qui n’ont pas droit à l’asile et Giuseppe Conte a souligné de son côté que l’Italie ne «laisserait pas les trafiquants décider des entrées sur le territoire», mais estime qu’il est important de «gérer ce phénomène».

Depuis le départ de l’ex-ministre de l’Intérieur Matteo Salvini, patron de La Ligue, qui refusait tout débarquement de migrants, Paris et Rome semblent à nouveau sur la même longueur d’onde. Ensemble, les deux pays défendront au sein de l’UE « une position commune pour que tous les pays participent d’une façon ou d’une autre » à l’accueil « ou bien soient pénalisés financièrement », a annoncé Emmanuel Macron, venu à Rome pour une brève visite.

Sputnik