« Elle ne sera pas le prochain chef de l’Etat » : Robert Ménard lâche Marine Le Pen en vue de 2022 (Vidéo)

869

Invité de BFMTV-RMC, le maire de Béziers a déclaré qu’il ne voulait pas se « résigner à une défaite annoncée de Marine Le Pen« , estimant qu’elle perdrait « bien sûr » si elle se présentait en 2020 face à Emmanuel Macron.

« Elle est la garantie, l’assurance-vie de M. Macron, elle est la certitude pour M. Macron qu’il sera chef de l’État et je ne veux pas ça« , a poursuivi M. Ménard