E. Macron sur les incidents de Paris

536

Le président Emmanuel Macron a déclaré depuis Buenos Aires (Argentine) que la vague de violence et de vandalisme à Paris ce samedi ne pouvait être justifiée d’aucune manière et ne représentait pas « l’expression pacifique d’une colère légitime ». « Aucune cause ne justifie que les forces de l’ordre soient attaquées, que des commerces soient pillés, que des passants ou des journalistes soient menacés, que l’Arc du Triomphe soit souillé » a-t-il précisé.

Une réunion d’urgence est prévue à Matignon dès demain avec le Premier ministre et les autorités compétentes. Le président à insisté sur le fait que les coupables « seront identifiés et tenus responsables de leurs actes devant la justice ». « Je respecterai toujours les contestations, j’entendrai les oppositions, mais je n’accepterai jamais la violence », a-t-il ajouté.