E. Macron : « Qu’ils viennent me chercher »

1088

« Et s’il veulent un responsable, il est devant vous, qu’ils viennent le chercher ! » lançait sur un ton grave le président Emmanuel Macron fin juillet en plein pendant le scandale de l’affaire Benalla.

Et bien c’est aujourd’hui chose faite ! Quatre mois plus tard, le poids des mots semble avoir rattrapé le président, obligé de se terrer et parfois de s’enfuir face à la colère des Français en colère. Après avoir misé depuis le début de sa campagne sur une hystérisation des foules en semant du vent, Emmanuel Macron semble être en train de récolter la tempête.