Donald Trump menace une nouvelle fois de libérer 2.500 prisonniers de l’Etat islamique si l’Europe refuse de coopérer et de les récupérer

279

Le président Donald Trump a, à plusieurs reprises, critiqué les pays européens pour leur réticence à reprendre leurs citoyens qui avaient été combattre battre au Moyen-Orient dans les rangs de Daesh et avaient été capturés. Selon le président américain, après la défaite du soi-disant califat par les États-Unis, Washington compte «des milliers de prisonniers de guerre, combattants de l’Etat islamique», qui sont des ressortissants européens. Il a affirmé que les pays refusaient de coopérer, mettant en exergue la France et l’Allemagne.