Deux des gendarmes ayant participé à l’interpellation d’Adama Traoré étaient antillais, selon une source proche de l’enquête

457

Via BV – Deux des gendarmes ayant participé à l’interpellation d’Adama Traoré étaient antillais, selon une source proche de l’enquête, rapporte Boulevard Voltaire. Pourquoi les grands médias n’en parlent-ils pas ? Pourquoi restent-ils si discrets sur cette information qui sonne « la fin de partie », pour reprendre une expression devenue célèbre, de cette vaste fumisterie ? Pourquoi, les journalistes de BFMTV par exemple, si pointilleux habituellement quant au Fact-checking, n’apportent-ils aucune contradiction à Assa Traoré, quand s’exprimant sur l’arrestation de son  « petit frère » elle évoque un « comportement déviant, raciste et violent » ?

Peut-elle l’ignorer ? Deux des gendarmes ayant participé à l’interpellation d’Adama Traoré – sur ordre d’un juge d’instruction souhaitant mettre fin aux agissements du gang des frères Traoré, ils n’ont pas joué au shérif dans la ville mais obéi à des ordres, faut-il le rappeler – sont d’origine antillaise. « Noirs » pour le dire autrement, puisque la religion antiraciste binaire nous impose désormais de classer tous les individus en fonction de leur couleur de peau. Ils ont d’ailleurs tous été “mutés”.

Alors on fait quoi, les gars ? (…) lire la suite sur Boulevard Voltaire