Des viols d’enfants commandés par Internet

4221

Le « livestreaming », qui permet de regarder des vidéos d’événements (conférences, concerts…) en direct sur internet, sert aussi aux criminels : des pédophiles achètent, pour quelques dizaines d’euros, des vidéos de viols d’enfants réalisées à l’étranger. 

Selon les informations de franceinfo du lundi 6 décembre, trois-cents  « cibles » sont traquées par les enquêteurs de l’Office central de la répression contre les violences aux personnes (OCRVP). Ces trois-cents personnes sont soupçonnées d’avoir commandité des viols d’enfants à l’étranger depuis chez eux. Pour ces criminels, il suffit d’entrer en contact via Internet avec des intermédiaires, souvent sur des forums pornographiques. Ils décrivent ensuite la scène qu’ils souhaitent voir, déterminent le nombre d’enfants, leur âge, les actes désirés et la durée, entre trente minutes et une heure en général. Le coût est dérisoire, de 15 à 60 dollars en moyenne. Le viol est ensuite commis à l’étranger et retransmis en direct au commanditaire.

Ce phénomène est en pleine expansion depuis le début de la crise sanitaire, où des pédophiles, confinés chez eux, ont remplacé le “tourisme sexuel” par des vidéos pédopornographiques.