Des étudiants votent le retrait d’un portrait de la reine Elizabeth II à l’université d’Oxford, estimant que « les portraits de la monarque représentent l’histoire coloniale récente »

839

Des étudiants de l’université d’Oxford, en Angleterre, ont pris la décision de retirer un portrait de la reine Elizabeth II d’une salle commune, estimant notamment que « les portraits de la monarque représentent l’histoire coloniale récente ». Un acte provoquant une vive polémique au Royaume-Uni.

Le ministre de l’éducation britannique, Gavin Williamson, a dénoncé une décision « absurde » alors que la reine célébrera l’année prochaine ses 70 ans. Pour lui, « est la chef d’Etat et symbolise ce qu’il y a de mieux au Royaume-Uni. Au cours de son long règne, elle a travaillé sans relâche pour promouvoir les valeurs britanniques de tolérance, d’ouverture et de respect dans le monde ». Le quotidien conservateur The Telegraph déplore de son côté que la reine soit devenue « la plus récente victime de la cancel culture ».

Le Monde / Le Figaro