Depuis le 1er juillet en Loire-Atlantique, un pompier se fait agresser chaque jour

328

Une quinzaine de pompiers ont protesté samedi 20 juillet devant le château des ducs de Bretagne à Nantes pour dénoncer les agressions de plus en plus fréquentes dont ils sont la cible lors de leurs interventions.

« Depuis le 1er juillet, un sapeur-pompier se fait agresser chaque jour en Loire-Atlantique », affirme Thierry Vogne, responsable du syndicat Sud au Service départemental d’incendie et de secours (Sdis) de Loire-Atlantique. « On en a ras-le-bol »,  « C’est énorme ! », « Hier, des insultes. Aujourd’hui, des menaces de morts et des agressions physiques. »« Désormais, on n’a plus en tête uniquement la victime mais on doit aussi prendre en compte l’environnement », affirme encore M. Vogne.

En 2017, les pompiers s’étaient déjà mis en grève pour dénoncer les violences à leur encontre. Pourtant, en 2019, elles tendent à s’intensifier.

Ouest France via Fdesouche