Crise sanitaire: les violences physiques à l’égard des gendarmes ont bondi de 75% depuis le 17 mars par rapport à la même période en 2019

542

Selon le directeur de la Gendarmerie nationale [DGGN], le général Christian Rodriguez, qui s’exprimait lors d’une audition devant la commission de la Défense, à l’Assemblée nationale, laquelle a donné lieu à un communiqué de presse publié le 13 mai, le nombre de violences physiques commises à l’égard des gendarmes a bondi de 75% durant le confinement et par rapport à la même période en 2019. Quant aux violences verbales, elles ont augmenté de 58%.

Dans le détail, les violences phyisques ont progressé de +40% et de +240% en outre-Mer, principalement à Mayotte. Quant aux violences verbales, elles sont équitablement réparties, si l’on peut dire, leur hausse ayant été de +57% en métropole et de +61% en outre-Mer.

Durant le confinement, 60.000 à 65.000 gendarmes [sur 100.000 environ] ont été mobilisés. « Soit davantage qu’au plus fort du mouvement social des gilets jaunes », est-il souligné dans le communiqué de la commission de la Défense.

(…) Opex360