Crack au nord de Paris : les maires de Pantin et d’Aubervilliers déboutés

1757

Ils avaient déposé un recours le 28 octobre dernier, refusant l’installation des drogués et dealers à proximité du quartier des Quatre-Chemins, afin d’épargner les riverains des violences, vols, viols et dégradations liés à ce trafic, par ailleurs illégal ne l’oublions pas.

Ils viennent d’être déboutés par la justice, ce qui est sur le fond incompréhensible, mais s’explique par le fait que le laxisme général des pouvoirs publics ne sait plus par quel bout prendre un phénomène que l’on a, au fil du temps, laissé prendre une ampleur quasi-in contrôlable. Il faudrait une volonté politique exemplaire et des mesures très dures pour endiguer cette lèpre, mais qui les prendra ?

CH