Covid-19 : une orthophoniste en grève de la faim à Lyon

1488

Un exemple frappant de la gestion catastrophique de la crise sanitaire par le gouvernement et plus particulièrement de l’application aveugle et autoritaire du pass sanitaire. Céline a 48 ans, et exerce son métier d’orthophoniste à Francheville, dans la banlieue Ouest de Lyon. Ce lundi 18 octobre, elle a décidé de débuter une grève de la faim devant la CPAM, dans le quartier de la Gare Part-Dieu. Depuis vendredi, elle ne peut plus se rendre à son cabinet, car elle n’est pas vaccinée contre le Covid-19 à cause de contre-indications médicales, contre-indications confirmées par plusieurs médecins.

Mère de quatre enfants, l’orthophoniste s’inquiète pour sa patientèle et se dit prête à tout pour garder son cabinet ouvert : « Je laisse 60 personnes sans orthophoniste. Chaque jour qui passe est un revenu en moins et des soins non dispensés à mes patients […] Je m’engage à continuer à faire les tests, les gestes barrières, jusqu’ici, c’est ce que je faisais ».