Covid-19 : le vaccin AstraZeneca s’appellera désormais Vaxzevria (à vos souhaits!)

2363

Nouveau nom, pour une nouvelle vie ! Le vaccin contre le covid-19 produit par la firme suédo-britannique AstraZeneca a changé de nom commercial. Il s’appellera désormais Vaxzevria, comme le confirme le site de l’Agence européenne des médicaments (EMA).

Une décision sans doute peu anodine au vu des nombreuses polémiques autour de ce vaccin depuis sa mise sur le marché européen le 29 janvier 2021.

Entre retards de livraison, contre-indication ponctuelle pour les personnes âgées et rejet par une partie du personnel soignant français, le vaccin à vecteur viral a connu quelques déboires dans plusieurs pays européens. Le 11 mars, le Danemark annonçait la suspension d’un lot, suivi rapidement par l’Islande et la Norvège. En cause, une suspicion de thromboses liées à l’injection. La France en fera de même, quelques dizaines de minutes après l’Allemagne. Emmanuel Macron l’annonçait lors d’une conférence de presse à Montauban, précisant qu’il espérait pouvoir reprendre la campagne le plus vite possible si l’avis de l’Agence Européenne du Médicament était favorable. L’avis, rendu le 18 mars, certifie le vaccin AstraZeneca comme « sûr », et la France en deuil de souveraineté suit la recommandation… Toutefois, si l’EMA déclare le vaccin comme sûr, elle confirme aussi « un sur-risque associé à ce vaccin de formes exceptionnelles de thromboses (coagulation intravasculaire disséminée et thrombose veineuse cérébrale), notamment avant 55 ans ».

Si le laboratoire AstraZeneca n’a pas communiqué sur le changement du nom de son vaccin, l’objectif du procédé est limpide. Limiter la défiance à son égard après une succession de contre-publicités.

La méthode n’est d’ailleurs pas nouvelle. Nombreuses sont les entreprises à changer de nom ou renommer un produit pour repartir à zéro dans leur plan “com’”. Parmi les nombreux exemples : la compagnie aérienne Germanwings s’était rebaptisée Eurowings après le tragique crash de l’A320 dans les Alpes du Sud françaises le 24 mars 2015. Même méthode pour le Crédit lyonnais, entaché par des affaires politico-financières et qui adopte le nom LCL en 2005.

Le vaccin AstraZeneca a donc laissé place à Vaxzevria. Une pirouette dont on ignore si elle fonctionnera dans les esprits dans la mesure où, la plupart du temps, les Français ignorent quels vaccins ils recevront quand ils parviennent à obtenir un rendez-vous.