Covid-19 : la France suspend le vaccin d’AstraZeneca … jusqu’à demain après-midi

324

Alors que l’Italie et l’Allemagne suspendent la vaccination avec AstraZeneca, le gouvernement français suit ! Le Premier ministre Jean Castex semblait pourtant convaincu de la sûreté du vaccin dans son entretien “décalé” dimanche soir sur Twitch… En réalité, tout porte à croire que la France a attendu la décision allemande pour statuer sur la question… Une fâcheuse tendance de notre pays depuis qu’elle est gouverné par un Jupiter en quête de présidence européenne

Le 11 mars, le Danemark était le premier pays à renoncer au vaccin d’AstraZeneca, suivi le jour même par l’Islande et la Norvège. Bien d’autres pays ont suivi. En cause, un possible lien entre l’administration du vaccin AstraZeneca et des cas de thromboses. Un lien qui n’a pour l’heure pas été établi officiellement.

Quelques heures avant la décision du gouvernement français, les sapeurs pompiers des Bouches-du-Rhône avaient annoncé suspendre la vaccination de leur personnel avec le produit britannique par mesure de précaution. Un pompier aurait en effet présenté des signes d’arythmie cardiaque.

Emmanuel Macron a déclaré lors d’un point presse à Montauban dans le Tarn-et-Garonne : « Sur la recommandation du ministre de la Santé, en lien avec les autorités sanitaires françaises, la décision qui a été prise, en conformité avec notre politique européenne, c’est de suspendre par précaution la vaccination avec AstraZeneca, en espérant la reprendre la plus vite possible si l’avis est favorable ».

En d’autres termes, la décision de suspension ne vient pas de Paris qui délègue la santé des Français aux autorités européennes.