Covid-19 : la France ne serait pas à l’abri d’une quatrième vague épidémique cet été, selon l’Institut Pasteur

1409

Le Monde rapporte que des modélisations de l’Institut Pasteur montrent qu’une levée trop rapide des restrictions sanitaires entraînerait un rebond épidémique dès le mois de juin en France, dont l’ampleur serait déterminée par « le rythme de vaccination et la contagiosité des variants ». Selon les scientifiques, une « quatrième vague » pourrait ainsi s’amorcer dès le mois de juin, si la contagiosité du variant britannique – désormais dominant – reste 60 % supérieure à celle du variant historique. Sa hauteur pourrait même dépasser celle de la troisième vague si la vaccination n’accélère pas et se poursuit au rythme de 350 000 doses par jour, toujours selon l’institut.

Le Monde