Coup d’état au Soudan

893

Après des semaines de tension entre militaires et civils, des hommes armés ont arrêté tôt ce matin plusieurs dirigeants soudanais à leur domicile.

La plupart sont des ministres, dont le premier ministre Abdallah Hamdok, ainsi que des membres civils du Conseil de souveraineté qui avait été chargé d’organiser la transition, à la suite de la destitution du dictateur Omar el-Bechir, en poste depuis 30 ans.

Deux blocs rivaux s’affrontent à l’heure actuelle, les pro-civils, qui refusent “un retour en arrière” et les pro-militaires. Les Forces pour la Liberté et le Changement (FLC) qui avaient été à la manœuvre pour la destitution de l’autocrate Béchir, le sont à nouveau aujourd’hui, en réponse à l’initiative des groupes armés non identifiés qui ont arrêté nombre de dirigeants et de personnalités proches du pouvoir.

CH
(Photo : Dra. Keith Al-Rashid (Twitter))