Coup de canif dans les ambitions climatiques de Joe Biden

748

L’administration de Joe Biden va permettre l’ouverture de 320 000 km2 d’exploitation pétrolière et gazière dans le golfe du Mexique, à la suite d’une décision du tribunal local. La justice a statué contre le moratoire auparavant imposé par le gouvernement.

Cette décision vient contrecarrer les ambitions climatiques annoncées par Joe Biden lui- même et porte un rude coup au programme qu’il s’était fixé, lui qui voulait ”élever la lutte contre le changement climatique au rang de priorité nationale”.

Certains décrets, pris dès son arrivée à la Maison Blanche, prévoient de passer au crible toutes les mesures décidées par son prédécesseur Donald Trump, pouvant avoir nui à une politique environnementale.

Donneur de leçons, Biden prend là un virage dangereux, lui qui a décidé un retour des Etats-Unis dans l’Accord de Paris et ainsi accepté de réduire l’utilisation des énergies fossiles. Trump, lui, avait eu l’honnêteté d’en sortir, sachant très bien qu’il allait encourager l’exploitation des ressources fossiles, notamment par la fracturation hydraulique très contestée.