Côte-d’Or : le maire de la petite commune d’Ouges agressé à coup de barre de fer

975

Flambée de violence dans la petite commune d’Ouges, située en Côte-d’Or. Dimanche soir, Jean-Claude Girard, maire de ce village de 1 500 habitants, s’est fait violemment agresser, ainsi que l’un de ses administrés, par une bande armée de barres à mine. Quelques minutes plus tôt, le maire, accompagné de son épouse et d’un habitant, avait interpellé un jeune homme en quad qui roulait trop vite. Le maire lui a donc demandé de rejoindre la route et de ralentir, ce qui n’a pas été au goût du conducteur. Quelques minutes plus tard, arrivait une bande de sept ou huit personnes, armées de barre à mine. Le maire et l’habitant qui l’accompagnait se sont fait frapper au visage. C’est un coup de carabine tiré par un riverain qui a mis fin à l’agression et fait fuir la bande.

Une enquête est ouverte par la gendarmerie de Quetigny.

Alors que les actes de violences, sont, malheureusement, devenus le quotidien des quartiers dits « sensibles », les actes de violence semblent gagner tout le territoire. Europe 1 souligne que les violences physiques ont augmenté de 8% en un an, tout en temporisant l’information: « C’est une augmentation significative mais pas une explosion, et surtout qui n’est pas nouvelle. Ce type de violences augmente continuellement depuis trois-quatre ans, avec une forte accélération en 2019 ». Trois ou quatre ans ? Comme la dernière présidentielle ?