Coronavirus: un entrepôt réfrigéré de Rungis réquisitionné par la Préfecture pour servir de morgue en raison du grand nombre de victimes

290

Le Parisien rapporte qu’en raison du grand nombre de victimes du coronavirus, un bâtiment du Marché d’intérêt national (MIN) de Rungis (Val-de-Marne) va être transformé en morgue au cours des prochains jours. Cette initiative est loin d’être un fait isolé en Ile-de-France, des conteneurs réfrigérés ont notamment été aperçus devant les centres hospitaliers de Créteil et de Villeneuve-Saint-Georges.

La Semmaris, société gestionnaire du « ventre de Paris », confirme qu’un de ses entrepôts a été réquisitionné mercredi par le préfet de police de la zone de défense et de sécurité d’Île-de-France, afin notamment de soulager les services funéraires régionaux, face à la surmortalité causée par la pandémie de Covid-19.

Le quotidien francilien rappelle toutefois que ce n’est pas la première fois qu’un bâtiment de Rungis est réquisitionné par la préfecture pour servir de morgue. Au cours de l’été 2003, en pleine canicule, un entrepôt de 4.000 m2 avait été préparé pour accueillir 700 « lits ».

Mercredi 1er avril, la France a franchi le cap des 4.000 personnes décédées du coronavirus dans les hôpitaux, avec 4.032 décès enregistrés depuis un mois, dont 509 au cours des dernières 24 heures. 83% des victimes avaient plus de 70 ans. Près de 11.000 personnes sont sorties guéries de l’hôpital depuis le 1er mars.

Le Parisien / Sputnik