Connaissez-vous la grenade GLI-F4 ?

568

Quatre personnes blessées à Paris les 24 novembre et 1er décembre ont demandé au Premier ministre d’abroger un décret permettant aux forces de l’ordre d’utiliser des grenades de type « GLI-F4 ».

« Nous avons décidé collectivement, au nom des personnes que nous représentons, de demander très officiellement au premier ministre d’abroger le décret qui permet aux forces de l’ordre d’utiliser les grenades GLI-F4 », a déclaré, jeudi, Me Raphaël Kempf, avocat d’une des victimes, lors d’une conférence de presse. En cas de refus, les avocats se tourneront vers le tribunal administratif « pour obtenir judiciairement l’interdiction de ce type de grenade ».

La grenade GLI-F4 est une grenade « à effet combiné » composée de 10 grammes de gaz lacrymogène CS pur et de 25 grammes de trinitrotoluène (TNT). Elle peut être lancée à la main ou propulsée par des lance-grenades.

L’utilisation de cette grenade avait déjà été remise en question lors des débordements de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). Plusieurs personnes ont été blessées lors des manifestations de Gilets Jaunes, main arrachée, éclats dans le corps…quatre victimes blessées à Paris ont décidé de porter plainte pour « violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique et mise en danger délibérée de la vie d’autrui ».