Charles Prats : « la Cour des comptes écrit (…) “au moins 3 millions d’assurés avaient leurs droits ouverts à tort” »

1711

Charles Prats : « la Cour des comptes écrit (…) “au moins 3 millions d’assurés avaient leurs droits ouverts à tort” ».