«C’est bien fait pour lui : on ne touche pas à ma religion»: un détenu qui estimait que la mort de Samuel Paty était « méritée » a été condamné à huit mois de prison

339

Un détenu de la maison d’arrêt d’Amiens qui estimait que la mort de Samuel Paty est « méritée » a été condamné vendredi à huit mois de prison ferme, rapporte France Bleu Picardie. Alors qu’il commentait l’assassinat de Samuel Paty lors d’une formation sur le tri sélectif au sein de la prison, Nabil, 43 ans, a estimé que le professeur a «eu ce qu’il méritait» en déclarant notamment devant la formatrice: «C’est bien fait pour lui : on ne touche pas à ma religion, on ne touche pas à mon prophète».

Décrit par ses codétenus comme «plus bête que méchant», Nabil aurait changé de discours lors de son procès : «Je déteste les terroristes et les tueries sont interdites dans la religion musulmane. Je suis désolé». La procureur a requis huit mois de prison, une peine dont le quadragénaire a écopé.

Le Figaro