C. Castaner : « Les barrages, c’est fini ! »

322

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a demandé aux forces de l’ordre de dégager les dépôts pétroliers et les sites sensibles.

«La liberté d’expression, de manifestation, est un droit fondamental, mais elle n’a pas vocation à autoriser que l’on puisse durablement empêcher, hors de tout cadre légal, la libre circulation, ni entraver la vie commerciale, la vie économique, a martelé le ministre de l’Intérieur. Depuis dimanche, nous recevons de trop nombreux d’appels d’entreprises qui sont bloquées.» Christophe Castaner a donc ordonné « aux préfets et à l’ensemble de nos forces de sécurité» de «dégager» les dépôts pétroliers et les sites sensibles.

Philippe Capon, secrétaire général du syndicat Unsa Police, a déclaré : «Ce week-end, en province, on était en soutien, pour pacifier et s’assurer qu’il n’y ait pas de problème, entre les automobilistes récalcitrants au mouvement et les gilets jaunes. (…) Depuis hier et aujourd’hui en particulier, le ministre a donné des instructions : « Maintenant les barrages, c’est fini. » Ce sont des opérations de maintien de l’ordre pour libérer les routes et les raffineries.»