Brexit : Démissions et rébellion

614

Theresa May pourrait être en train de jouer sa survie politique sur le Brexit.

Démissions de ministres, rébellion au parlement, demande de démission de la part de son propre parti, Theresa May continue de déclarer : « Est-ce que je vais mener à bien ce projet ? Oui. Je crois de tout mon être que le parcours qui a été défini est le bon pour notre pays et tout notre peuple. »

Le chef du Labour party, Jeremy Corbyn a déclaré au sujet de l’accord de Mme May : « Ce n’est pas l’accord qui a été promis au pays. Et le parlement ne peut pas, et je crois, n’acceptera pas ce non-choix entre un mauvais accord et pas d’accord du tout. le gouvernement doit retirer immédiatement ce projet d’accord inachevé, qui n’a pas le soutien du gouvernement, de ce parlement et de ce pays.  »

Vers un non-Brexit ?

Suite aux nombreuses démissions et à la grande difficulté d’obtenir un accord sur le Brexit, les pro-européens ont émis la demande d’un second vote sur le départ du Royaume-Uni de l’Union européenne.

« Le peuple a eu l’occasion de voter. Il n’y a pas lieu d’organiser un deuxième référendum. On a demandé aux gens ce qu’ils pensaient, ils ont dit : “Quittons l’Union européenne.” C’est ce que nous allons faire » à déclaré Theresa May lors d’une conférence de presse le 15 novembre.