Black Lives Matter : Les Hongrois ne s’agenouillent que «Devant Dieu, devant la patrie, et devant la femme qu’ils aiment», déclare Viktor Orban

2557

RT – Après que des supporters ont sifflé les joueurs irlandais posant un genou à terre – geste pratiqué depuis la mort de George Floyd – lors d’un match à Budapest, Orban a souligné que la Hongrie n’avait «jamais été concernée par la traite d’esclaves».

Le 10 juin, le Premier ministre de la Hongrie, Viktor Orban, a pris la défense des spectateurs qui avaient sifflé deux jours auparavant les joueurs irlandais ayant mis un genou à terre lors d’un match amical à Budapest, une des villes hôtes du prochain Euro. Le président du Fidesz a déclaré à ce propos que les Hongrois ne s’agenouillaient que dans trois cas : «Devant Dieu, devant la patrie, et devant la femme qu’ils aiment.»

(…) RT

Lire aussi : Ethnomasochisme. Quelles seront les nations qui refuseront de mettre le genou à terre durant l’Euro de football ? (Breizh Info)