Black Lives Matter : Après avoir démantelé sa police, la ville de Minneapolis s’alarme d’une importante augmentation de la criminalité…

535

Selon le New York Post, le conseil municipal de Minneapolis, qui avait voté la suppression du département policier de la ville deux mois auparavant, a tiré la sonnette d’alarme lors d’une réunion qui se tenait mercredi 16 septembre. Les conseillers municipaux sont terrorisés par la flambée des crimes dans la ville depuis qu’ils ont décidé du démantèlement de la police… Certaines villes étasuniennes ont en effet cédé à la pression du mouvement dit « antiraciste » Black Lives Matter, dont l’une des revendications était de tout simplement « démanteler » la police.

Problème : les membres du Conseil ont fait pression sur le chef de la police, Medaria Arradondo, au sujet de l’explosion des crimes dans la ville de Minnesota: carjackings, vols, agressions, fusillades et courses de rue en plein jour.

Les habitants demandent « Où est la police », a déclaré Jamal Osman, membre du Conseil, en notant que les appels des électeurs au département de police de Minneapolis sont restés sans réponse. « C’est la seule option de sécurité publique dont ils disposent pour le moment. Minneapolis Police Departement « MPD ». Ils comptent sur le MPD. Et ils disent qu’ils ne sont nulle part où être vus. »

(…) NYPost / Valeurs actuelles