Benjamin Griveaux nommé à la tête de la BITD

591

Quelques mois après la divulgation d’une vidéo sexuelle, l’ancien porte-parole du gouvernement et ex-candidat à la mairie de Paris va se voir confier une mission sur la « base industrielle et technologique de défense », la BITD. Conscient de la situation qui peut prêter à sourire, la commission de la défense, dont il est membre, va modifier cette appellation qui deviendra pour l’occasion Base industrielle de souveraineté de la défense. Cette mission de deux mois se penchera sur la place des industries de défense dans le plan de relance post-covid. 

Impliqué dans une vidéo à caractère sexuel, le candidat La République en marche Benjamin Griveaux avait du quitter la course à la succession d’Anne Hidalgo pour les municipales de 2020, en février, peu avant le confinement. C’est lui-même qui en a fait l’annonce, dans une vidéo enregistrée dans les locaux de l’AFP, en début de journée, vendredi 14 février.