Belgique : un pas pour la vie ?

501

La Chambre des représentants de Belgique a adopté un projet de loi permettant la reconnaissance du fœtus à partir de 140 jours (20 semaines). Une mesure critiquée par certains qui y voient une menace pour le droit à l’avortement et le droit des femmes à disposer de leur corps.

La reconnaissance de l’enfant sans vie était jusqu’ici reconnue par la Belgique à partir de 180 jours (6 mois) après la fécondation. Dorénavant, un acte d’enfant sans vie pourra être établi avec l’inscription du prénom sur demande des parents à partir de 140 jours (20 semaines). Autre nouveauté, au delà de 180 jours, le nom de famille pourra figurer en plus du prénom sur l’acte obligatoire.

« C’est un pas dans la bonne direction », a estimé l’élue flamande Goedele Uyttersprot (N-VA), demandeuse d’une reconnaissance dès le premier jour de grossesse.

Pour la socialiste Laurette Onkelinx, « Il s’agit d’une codification de la douleur » qui risque d’être contre-pruductive, et aller dans le sens de la pénalisation de l’interruption volontaire de grossesse.